Potato Planet 69 • Mars 2018

Chronique du Marché par Fréderic Laviron: 

C’est la fin du tournoi des 6 nations et notre équipe nationale a soufflé le chaud et le froid pendant ce mois de mars, lui aussi marqué par une météo capricieuse : voilà deux belles images reflétant parfaitement notre marché de pomme de terre de conservation, indécis, déséquilibré et pourtant dynamique sur de nouveaux marchés export. Si on s’accorde sur une production européenne excédentaire, il manquera (peut-être) des pommes de terre ! en effet, les lavabilités en stockage se dégradent fortement avec l’apparition de faces planes et nos acheteurs sont toujours et toujours aussi exigeants en termes de qualité ; les prix de ce type de produits pourraient même augmenter jusqu’à la mi-juin. L’Europe de l’Est et l’Allemagne devraient, elles aussi, être à la recherche de produits lavables, le déséquilibre de marché ne tenant que par des quantités de produits non lavables bien trop importantes.

Ces problèmes de conservation pourraient permettre d’entrevoir un marché plus stable et plus long, d’autant plus que la production de primeurs cette année sera plus limitée (toute origine confondue). Il ne faut pas pourtant crier victoire ! Les stocks en ferme sont importants et le marché est complexe ; si certaines chaînes de grande distribution européennes commencent à faire les yeux doux aux pommes de terre primeurs, d’autres privilégient toujours le Locavore et donc la marchandise nationale, même si la qualité est “limite”. Le marché du plant est lui aussi difficile, avec beaucoup de stocks et certainement beaucoup d’invendus dans de nombreuses variétés ; à la mi-mars, les conditions climatiques n’ont pas permis des plantations précoces et les agriculteurs demandent des reports de livraison. Et si cela permettait de redonner un coup de fouet au marché… ; mais avec des “Si”, nous aurions pu gagner le tournoi des 6 nations…

Télécharger la chronique