Potato Planet 062 • janvier 2017

Chronique du Marché

Christelle Denis* SARL D.Vegetables
En ce début d’année 2017, je souhaite tout d’abord à tous les lecteurs et acteurs de la filière une année prospère en pommes de terre. Le début d’année continue sur la lancée de la fin 2016 : la production en pommes de terre de conservation en France a connu une légère baisse comparativement à la campagne 2015-2016 et les prix depuis le début de la campagne 2016-2017 se maintiennent à un haut niveau. Les industriels peinent à se fournir sur leurs contrats et influent sur les prix des pommes de terre de conservation. On constate néanmoins que les volumes restant en stock fin 2016 sont quasi identiques aux stocks à même période en N-1 et N-2. La production est sans doute ravie d’obtenir des prix élevés mais cela n’est pas sans conséquences à plus ou moins long terme. En effet, le début d’année reste calme en matière d’achat même si l’ensemble de la clientèle, française et étrangère, achète mais dans de moindres proportions. Les prix élevés en production ont une répercussion sur les prix de vente consommateurs. Depuis plusieurs années, on remarque un net repli des achats des ménages en pommes de terre fraîches. Les prix trop élevés et des ménages moins enclins à éplucher les pommes de terre sont des éléments défavorables à la vente de nos produits ; a contrario, les produits transformés et nos premiers concurrents que sont les pâtes et le riz profitent de cette aubaine. Il est nécessaire d’observer ce phénomène pour éviter que la place de la pomme de terre fraîche diminue dans les rayons de nos magasins ! N’oublions pas que la pomme de terre reste un produit basique, il ne faut pas trop s’enflammer en matière de prix ! il est assuré que les stocks de cette campagne se vendront sans trop de difficultés mais avec l’euphorie, il est à craindre que la campagne 2017-2018 voie une augmentation de la production, ce qui entraînerait de surcroît une très nette baisse des prix ! Attention à l’effet de balancier… Plus d’info sur www.sncpt.org
* Christelle Denis, dirigeante de la SARL D.Vegetables, Courtier de Marchandises Assermenté près de la Cour d’Appel d’Orléans.

Voir l’article en pdf